Akli Tadjer

Présent les 12,13 et 14 septembre 2008

Gentilly, la banlieue, les cités HLM, les bandes : l'adolescence d'Akli Tadjer est un classique pour un fils d'immigré. Sauf que ce qui l'attire, lui, c'est la lecture. Pas celle qu'on lui impose au collège mais celle qui bouleverse, brutale, de Blek le Rock, Zembla, Akim. Jusqu'à ce que son ami André Robinson lui conseille de lire Céline, et que naisse son goût pour l'écriture. Il renonce alors à composer des chansons pour des groupes rock désœuvrés, et ses seules compétences étant la mobylette et l'écriture, il est engagé dans un journal hippique non pas comme chroniqueur, mais comme coursier. Jusqu'à ce qu'un rédacteur en chef le repère et l'inscrive à l'école de journalisme de la rue du Louvre.

En 1985, après un voyage en Algérie, l'auteur écrit son premier roman, publié tout de suite et adapté à la télévision. C'est de cette manière qu'il devient scénariste, métier qu'il exercera pendant des années avant de sortir un nouveau roman, Courage et Patience, publié chez Lattès en 2000. Vient en 2002, le temps du Porteur de Cartable, lui aussi adapté à la télévision. L'année 2005, Alphonse voit le jour chez Lattès et Akli Tadjer remporte le Prix populiste 2006 pour son ouvrage Bel-Avenir.

La plume de Akli Tadjer ne cesse de séduire le public et la critique qui saluent unanimement chacune des nouveautés de l'écrivain.

^  top

Partager