Apéro lecture le 3 juin à 18h

La section littérature de l'APACA vous invite à un APERITIF - LECTURE

MERCREDI 3 JUIN à 18 heures

8 rue des Vieilles Perrières à Besançon

(cour de l'Ecole des Vieilles Perrières)

Des lectrices et lecteurs vous feront partager des textes qu'ils/elles ont aimés sur le thème

L'AFRIQUE DES FEMMES

Le clan des femmes

Demain j'aurai vingt ans

La femme aux pieds nus

 

Et d'autres encore ... Si vous-mêmes avez envie de partager un texte d'auteur africain sur ce thème

n'hésitez pas à l'apporter !

Printemps du Sénégal

Une initiative de l'association Cuisine évasion le 10 mai, au grand Kursaal de Besançon, à 19h30. Lire la suite »

Manu Wandji - Artiste multiformes originaire de Besançon et de grand talent…

Il sera l'invité d'Elizabeth Tchoungui dans l'émission Mémo sur France Ô, ce dimanche 4 mai à 20h35 (+ rediffusions).

Un lien pour l'émission Music Time in Africa qui présente l'album aux USA : http://www.youtube.com/watch?v=SrwM2T4F7M8&feature=share&list=PL4o90ySDR7djhk0KLHIEsHEWEXbwllpS5.

Sinon, pour ceux ou celles qui l'aurait raté, voici le dernier clip avec Merlin Nyakam, tourné au Cameroun en janvier dernier : http://youtu.be/ZS9LJ-JxP8k.

Il redonne 2 stages de percussions dans son studio Wamboland cet été (l'an passé c'était super !). En savoir plus »

Salon du Livre de Genève 2014

Nous étions en délégation, comme tous les ans, au Salon du Livre de Genève, le 1er Mai, de belles rencontres et de beaux contacts pour le projet bisontin.

Trophées des Associations de la Fondation EDF

Le Festival Lumières d'Afrique prix des internautes des trophées EDF avec Afri-Mômes et AfrikaLire ? Votez pour nous… »

Conférence - débat - L'accès à l'énergie dans les pays en développement : « Comment favoriser les capacités énergétiques des populations ? »

En 2013, près d'un quart de la population mondiale n'a d'autre accès à l'énergie que les sources dites traditionnelles telles que le bois et la tourbe, généralement complétées de bougies et de pétrole lampant. La recherche de ces ressources est souvent chronophage et les ressources elles-mêmes souvent chères, polluantes, peu efficaces et dangereuses. À ces populations dépourvues d'accès à l'électricité s'ajoutent trois milliards de personnes dont l'accès est minimal, caractérisé par des coupures plus longues que les durées de fourniture effective.

Sans énergie, l'accès à l'eau potable est difficile dans de nombreux cas, il n'y a pas de lumière dans les maisons, ni dans les écoles, ni dans les centres de santé, etc. Ainsi, dans les pays en développement, c'est le fonctionnement de l'ensemble des services des collectivités qui ne peuvent s'améliorer en raison d'un accès insuffisant à l'énergie.

Le CERCOOP F-C, en partenariat avec Électriciens sans frontières, délégation Bourgogne Franche-Comté, vous propose une conférence-débat sur ce thème de l'accès à l'énergie dans les pays en voie de développement autour de la problématique : « Comment favoriser les capacités énergétiques des populations ? ». Ainsi interviendront :

  • M. Michel COURILLON, Expert Accès Énergie, ex-ADEME, Direction de l'Action internationale ;
  • M. Alain PLUYAUT, Délégué régional d'Électriciens Sans Frontières Bourgogne Franche-Comté et
  • M. Jean-Louis BELIN, Membre actif.

Les interventions seront suivies d'un temps d'échange avec la salle.

Cette conférence-débat se tiendra le jeudi 17 avril 2014, de 17h à 20h à Besançon, Salle Proudhon au Kursaal (2, place du théâtre).

L'accès à la conférence-débat est libre, sur inscription.

La conférence-débat sera suivie par un verre de l'amitié qui permettra de continuer les échanges de manière informelle entre les intervenants et les participants.

Site de Électriciens Sans Frontières » | Télécharger ici le bulletin d'inscription »

Conférence-débat Urgence Centrafrique

COLLECTIF FRANC-COMTOIS POUR LA CENTRAFRIQUE :
Face à l’urgence, des francs-comtois se mobilisent !!!

La gravité et l’ampleur de la crise en Centrafrique ont poussé des franc-comtois et franc-comtoises issu(e)s du milieu associatif à se constituer en collectif pour apporter leur contribution aux mouvements de solidarité qui s’organisent un peu partout face à la situation d’urgence humanitaire et sécuritaire dans le pays.

Le collectif entend orienter son action sur l’appui et l’accompagnement des actions humanitaires menées par l’association Centrafrique Sans Frontières sur place, mais également sur la mise en place d’espaces de débat et d’échanges pour mieux comprendre l’origine, l’ampleur, les conséquences et les enjeux de la crise en Centrafrique et en Afrique en général.

Basé à Besançon, le collectif a pour objectif de sensibiliser les franc-comtois(e)s sur la réalité de la situation centrafricaine et de venir en aide aux populations fragilisées par la guerre.

Dans ce sens, il organise une conférence-débat le samedi 8 mars 2014 à 17h au Petit Kursaal.

Au programme :

  1. Mot de bienvenue
  2. Pourquoi un collectif franc-comtois pour la Centrafrique ? par Alfred M’BONGO, président Kongo Uni et porte parole du collectif.
  3. Quel est le contexte géopolitique des évènements ? par Victor BISSENGUE, chercheur en anthropologie et histoire des populations africaines.
  4. La cohabitation ethnique et inter-religieuse est-elle encore possible ? par l’Abbé Pascal TONGAMBA, prête centrafricain de l’Église catholique.
  5. Témoignages sur la situation centrafricaine, par Yvonne METE, présidente Centrafrique sans frontières et Emmanuel MALEPOPO, artiste centrafricain.
  6. Verre de l’amitié

D’autres manifestations seront également organisées par le collectif :

  • le samedi 24 mai 2014 : une braderie dès 14h et une soirée culturelle à la Malcombe,
  • plusieurs appels à fonds et dons en région.

Contacts : Yvonne METE-NGUEMEU : 06.62.16.62.86 / Alfred M’BONGO : 06.87.42.36.17

Programme : [PDF]

Madagascar : concert « De Bach à Bécaud »

Concert « De Bach à Bécaud » organisé par l'association ASA pour la création d'un village de 20 familles en grande précarité, le dimanche 16 février à 17h au Grand Kursaal de Besançon.

Un concert de la concorde de Besançon avec un ensemble de clarinette. Lire la suite »

Zakaria Se

C'est une belle histoire. Celle d'un jeune burkinabé, Zakaria Sé, aidé très jeune par l'association Besançon-Douroula pour suivre ses études. Aujourd'hui, l'ingénieur informaticien qu'il est devenu publie son deuxième livre. Il aide à son tour son village à se développer. Il est revenu à Besançon, début décembre, pour présenter son travail et son livre Hakili qui signifie « Bon esprit ». Beau reportage de France 3. Voir le reportage de France 3 »

^  top

Partager