Française

Un film de Souad El Bouhati

Film français, marocain.

Genre : Comédie dramatique.

Durée : 1h 24min.

Sortie en France le 24 Mai 2008.

Distribué par ARP Sélection

Avec : Hafsia Herzi, Farida Khelfa, Maher Kamoun

Le Jeudi 29 Janvier 2009 à 20h au cinéma Plazza Victor Hugo de Besançon

La séance sera accompagnée par Mustapha Kharmoudi et Hayatte Hakkar.

Entrée gratuite aux 10 premières personnes qui diront "marocaine"

Synopsis :

Sofia, née en France de parents maghrébins, passe une enfance heureuse dans sa cité de province. Son père ayant le mal du pays, elle se retrouve dans une ferme au Maroc. Elle a dix ans à peine. Elle se jure de passer son bac afin de retourner en France à dix-huit ans. Mais la vie s'arrange toujours pour bouleverser nos plans...

Note APACA :

Hafsia Herzi, actrice principale dans « La Graine et le Mulet » du réalisateur Abdellatif Kechiche a décroché successivement pour ce film le Prix Marcello Mastroianni de la 64ème Mostra de Venise en 2007, et le César du Meilleur Espoir Féminin début 2008.

Critique :

C'est quoi, être française ? Un droit du sol ou un lien du sang, un bout de papier, un sentiment d'appartenance ? Toutes ces questions irriguent Française, premier film sobre et solide sur le destin d'une adolescente studieuse. Née et élevée dans une cité française jusqu'à l'âge de 10 ans, Sofia voit sa vie basculer quand ses parents décident d'aller vivre au Maroc, leur pays d'origine. Pour la jeune fille, une terre étrangère. Arrachée brutalement à l'enfance, elle passe son adolescence marocaine à ruminer sa révolte contre cet exil forcé. Bientôt majeure, la fougueuse Sofia n'a qu'une idée en tête : retourner vivre dans son pays, la France.

Française a d'abord un grand mérite : éviter les clichés traditionnellement associés à l'immigration, de la délinquance à l'échec scolaire. En situant la majeure partie de son film au Maroc, la réalisatrice Souad El Bouhati a choisi de valoriser un autre point de vue : celui d'une jeune femme brillante et avide de liberté, aux prises avec la fascination-répulsion de la société marocaine à l'égard de la France, ancienne puissance occupante. Porté par une écriture précise qui exclut aussi bien l'angélisme que la diabolisation, le film montre bien l'ambiguïté de ce sentiment en s'appuyant sur des personnages secondaires plus compliqués qu'il n'y paraît. La mère, impitoyable mais aimante, le père, lâche et attachant, ne cherchent finalement qu'à protéger leur fille des désillusions, quitte à lui raboter les ailes.

Géographiquement tenue à distance, la France traverse le récit comme un personnage fantomatique et fantasmé, une obsession, un mythe. Loin des généralités douteuses, Française aborde ainsi par la bande les thèmes de l'appartenance et de l'identité. Mais la force essentielle du film s'appelle Hafsia Herzi. Lumineuse et farouche, la jeune femme aux sourcils de jais confirme un vrai tempérament d'actrice, récemment révélé dans La Graine et le Mulet. Son jeu subtil fait honneur à la complexité de son personnage, quand son énergie, sauvage et sensuelle, lui offre la belle obstination de ceux qui ont un rêve.

Mathilde Blottière, Télérama, Samedi 31 mai 2008

^  top

Partager