Blood Diamond

Un film de Edward Zwick

Année : 2006. 35mm. Couleur. 142 min.

Genre : Aventure. Drame. Thriller

Sorti en France le 31 Janvier 2007.

Avec : Leonardo Di Caprio, Jennifer Connelly,Djimon Hounsou

Le jeudi 30 Octobre 2008 à 20h au cinéma Plazza Victor Hugo de Besançon.

Note APACA :

Ce film tourné en grand partie en Afrique donne un rôle complexe à Djimon Hounsou qui lui permet de développer tout son talent. Acteur béninois courtisé aux états unis comme Isaac de Bankole mais que nous voyons très rarement dans les productions françaises. Un acteur à suivre...

Synopsis :

Alors qu'il purge une peine de prison pour ses trafics, Archer rencontre Solomon Vandy, un pêcheur d'origine Mende. Arraché à sa famille et forcé de travailler dans les mines diamantifères, ce dernier a trouvé - et caché - un diamant rose extrêmement rare. Accompagnés de Maddy Bowen, une journaliste idéaliste, les deux hommes s'embarquent pour un dangereux voyage en territoire rebelle pour récupérer le fameux caillou. Un voyage qui pourrait bien sauver la famille de Salomon et donner à Archer la seconde chance qu'il n'espérait plus.

Les diamants de la guerre : Le monde entier voit dans les diamants un symbole de richesse, d'amour, de beauté et de glamour, mais en Sierra Leone, ces joyaux étincelants ont une tout autre connotation. Le réalisateur Edward Zwick évoque les "diamants de la guerre" qui sont au coeur du long métrage Blood Diamond : "Les "diamants de la guerre" sont des pierres précieuses, exportées en secret de pays en conflit. Ils servent à acheter des armes, qui provoqueront encore plus de morts et de destructions. Bien qu'ils ne représentent qu'une infime partie des ventes mondiales de joyaux, ils permettent d'acquérir quantité d'armes légères. À la fin des années 1990, des ONG comme Amnesty International, Global Witness et Partnership Africa-Canada leur ont donné un nom : "blood diamonds". Je n'avais encore qu'une vague idée de leur rôle lorsque Paula Weinstein m'adressa ce scénario. Plus j'en ai appris à leur sujet, plus j'ai été horrifié, et plus j'ai été décidé à raconter cette histoire."

Quand le divertissement cohabite avec le discours : Le réalisateur Edward Zwick pense que "la conscience politique peut être éveillée par une oeuvre de divertissement autant que par des discours. Rien ne nous interdit de traiter un thème provocant par le biais d'une histoire palpitante. En tant que réalisateur, je désire avant tout divertir, mais il est permis d'espérer faire bouger les choses en aidant les gens à prendre conscience des problèmes de notre temps. Un film, un livre, une oeuvre d'art ne changent pas à eux seuls la face du monde, mais ils vous permettent au moins de faire entendre votre voix." Leonardo DiCaprio, l'acteur principal de Blood Diamond, va dans le sens du cinéaste : "Ce qui m'a le plus impressionné chez Edward, c'est son désir de faire un film d'aventures porteur d'un message fort."

^  top

Partager